Rechercher
  • Axlead France

Emballages plastiques : les enjeux d’une transition vers l’éco-responsable

Mis à jour : juin 1



Alors que notre planète souffre de notre surconsommation, c’est avant tout la faune et la flore qui sont bouleversées. Qui n’a jamais vu ces images terrifiantes de tortues qui mangent du plastique, de ces oiseaux nourrir leurs bébés avec des déchets ou encore de ces poissons avec des emballages plastiques dans la bouche ? 

Des images alarmantes reflétant pourtant la dure réalité de notre monde d'aujourd’hui. Et si nous sommes les coupables de ce désastre, il en est de même pour les industries.

En effet, plus de 78 millions de tonnes d'emballages en plastique sont fabriqués dans le monde chaque année par l’industrie et seulement une petite partie de cette quantité est recyclée, le reste étant malheureusement jeté.

Aujourd'hui, les déchets sont présents sur toutes les parties de notre planète, du fin fond de l’Antarctique en passant par les sommets des plus hautes montagnes jusqu’aux profondeurs de nos océans.


Pourtant, les emballages plastiques sont encore beaucoup utilisés par les industries et ce pour différentes raisons. 


Les impacts directs

Tout d’abord d’un point de vue du prix, en effet, toutes les entreprises qui ont jusqu’à

maintenant essayé de réduire le plastique de leurs emballages ont vu leurs bénéfices impactés par ce changement. Et les premières « victimes » de cette augmentation de prix sont évidemment les consommateurs, ce que la plupart des marques cherchent à éviter.

Quant à l'impact environnemental, il est bon de savoir qu’une bouteille en verre étant plus lourde que le plastique entraîne une augmentation des frais de transport (jusqu’à 5 fois par bouteille) mais aussi une augmentation en matière de consommation d’énergie (jusqu’à 40% en plus) ce qui produit une grande quantité de dioxyde de carbone qui serait plus polluant.


Le plastique : une technologie difficile à remplacer?

Ensuite, il y a aussi l’attribut du plastique en lui-même. Effectivement, le petit plastique qui

enrobe nos fruits et légumes mais aussi la viande a une utilité ! Garder la fraîcheur de nos

produits le plus longtemps possible. 

Il faut savoir qu’un concombre emballé pourra être conservé jusqu’à 15 jours au réfrigérateur

contre 9 jours uniquement sans le film plastique. De quoi réduire de façon drastique le gaspillage alimentaire qui est également un enjeu majeur pour notre société et notamment un enjeu de l’industrie agroalimentaire. 

La suppression de ces emballages en plastique entraînerait donc une augmentation nette du

gaspillage et des déchets alimentaires. Dans une optique d’économie circulaire, on essaye de trouver des alternatives notamment pour les emballages ménagers qui représentent un enjeu majeur.


Une solution envisagée

Pour palier à ce plastique que l’on sait nocif pour notre planète, il a déjà été pensé une

solution telle que l’amélioration du plastique notamment avec le développement du bioplastique et des biopolymères.

Chez Axlead, ces efforts ont abouti à la fabrication de produits biodégradables à base de biopolymères tels que du  film étirable alimentaire et des sacs poubelles. Courant 2020, nous allons également commercialiser des sacs congélation et conservation, biosourcés et biodégradables. Il est vrai que malgré nos ambitions en matière d’éco-responsabilité, les enjeux liés au plastique restent un challenge.


Pour des raisons de sécurité et de toxicité, les emballages alimentaires sont soumis à des normes et réglementations très strictes. Également, le plastique présente des avantages qui sont difficiles à retrouver dans d’autres matériaux tels que l’adhérence, l’étirabilité mais aussi la résistance aux différentes températures. Tous les produits que nous proposons sont des

produits d’utilité c’est pourquoi il est difficile pour le consommateur de les payer

plus chers.


 Le monde de la plasturgie est encore en plein questionnement sur l’avenir du plastique mais il est rassurant de voir que des alternatives sont mises en place, vers une industrie plus verte et plus respectueuse de notre planète. 




Référence: Richard Gray, What’s the real price of getting rid of plastic packaging ?, BBC Worklife, 6 juillet 2018

0 vue

Saint-Marcel-lès-Valence,

France