Rechercher
  • Axlead France

Biodégradables, compostables, recyclables… Quel avenir pour nos déchets ?

Mis à jour : mai 7


Tandis que grandit la prise de conscience éco-responsable, nous faisons face à une multitude de normes, appellations et labels parfois un peu flous. Pas évident de s’y retrouver entre les déchets biodégradables, compostables et recyclables ! Or une bonne connaissance du cycle de vie des produits est nécessaire pour agir en consommateurs responsables. Petit décryptage de ces termes parfois méconnus…


Qu’est-ce que le cycle de vie, en écologie ?

Cela représente toutes les étapes que traverse un produit, depuis sa conception jusqu’à son

élimination. Des ressources naturelles sont consommées et peuvent générer des risques pour l’environnement.


Le cycle de vie comprend 3 étapes :

● Naissance du produit : conception, emballage et transport.

● Maturité du produit : consommation par les individus ou industries.

● Mort du produit : étape ultime après la dernière utilisation, lorsqu’il doit être éliminé ou

recyclé.


Définie par le Grenelle de l’environnement, l’analyse du cycle de vie est primordiale dans les

démarches écologiques, évaluant avec précision l’impact environnemental des produits fabriqués.

Ci-dessous, un petit focus sur la fin de vie des produits...


Biodégradables, compostables, recyclables… On vous explique tout !


Biodégradabilité

C’est la capacité d’un produit à se décomposer, sous l’action d’organismes vivants

(bactéries, champignons, algues), en éléments dépourvus d’effets dommageables sur le milieu naturel : il émet de l'eau, du dioxyde de carbone et du méthane.

D’après la norme EN 13432, un produit est biodégradable lorsque 90 % de sa masse sèche se dégrade en moins de 6 mois.


Exemples : pailles en papier, brosses à dents en bambou… Il existe aussi des sacs en plastique biodégradables : si jamais ils sont oubliés dans la nature, ils ne génèrent pas de déchets entiers pouvant blesser les animaux. Evidemment, ce n’est pas une raison pour les abandonner n’importe où !


Compostabilité

Il s’agit du traitement biologique de déchets organiques par fermentation, permettant d’obtenir du compost. Le compostage doit être réalisé dans des installations dédiées, selon des normes précises de durée et de température.

D’après la norme EN 13432, un produit est compostable lorsque 90 % de sa masse sèche se biodégrade en moins de 3 mois.


Un produit compostable est donc biodégradable, mais l’inverse n’est pas forcément vrai.


Exemples : épluchures, coquilles d’œufs, filtres à café, pain rassis, feuilles mortes, fleurs fanées, mouchoirs en papier, litières naturelles…


Le compostage peut être domestique ou industriel :

● Le compostage domestique/individuel (par tas de compost ou utilisation d’un composteur)

permet de transformer environ 30% des déchets domestiques. Cela peut toutefois être

contraignant, car il faut arroser et brasser les déchets pendant plusieurs mois avant de

récolter du compost.

● Le compostage industriel permet de traiter les déchets à grande échelle dans des conditions de température et d'humidité optimales, limitant la prolifération des bactéries. Les composts de bonne qualité peuvent ensuite être commercialisés. Ce processus durable, proposé par certaines communes, aide à réduire considérablement les déchets mis dans les décharges municipales.


Recyclabilité

C’est la capacité d’un produit à être, en fin de vie, réintroduit dans la production de nouveaux produits. 

L’objectif est de réduire la quantité de déchets, et préserver les ressources naturelles.


Exemples : emballages en papier, carton, aluminium, bouteilles en plastique (à jeter dans la poubelle jaune), verre (à jeter dans les conteneurs dédiés).


Quelles règles adopter au quotidien ?

● Privilégiez les produits et contenants réutilisables.

● Privilégiez les emballages recyclables. 

● Jetez si possible vos déchets compostables dans une collecte de compost municipal. Ne les mettez pas dans la poubelle jaune, ils risquent de dégrader la qualité des matières recyclées.

● Ne jetez pas de plastique biodégradable au compost, les particules relâchées risquant de le contaminer.

● Si jamais vous ne savez pas dans quelle poubelle jeter un déchet, optez pour la poubelle des ordures ménagères : cela ne nuira pas au compost ni au recyclage.


Enfin, pensez surtout à limiter les déchets, et en particulier le gaspillage alimentaire… Nous vous en parlerons très bientôt !

39 vues

Saint-Marcel-lès-Valence,

France